Faudrait-il envoyer « Cash Investigation » d’Elise Lucet pour enquêter sur la vente si particulière du musée de Catz ?

Que s’est-il donc passé dimanche dernier ? Le ciel serait-il tombé sur la tête de la planète militaria ?

Artcurial a réalisé ce que l’on pourrait appeler une « Special Date » alors que Mr E.T Nerrant pourra rentrer à sa maison délester de 500 tonnes d’acier et s’envoler à bord de sa nouvelle compagnie aérienne « Picsou Airlines ».

Je repose la question ?  Que s’est-il donc passé dans la tête de ces acheteurs pour être aussi crédules, novices ou complètement à côté de leurs pompes ?

Oui, je me réjouis pour Mr Nerrant, et la société organisatrice, mais je me pose une question ? Que vont devenir les enchères sur Ebay, les annonces du bon coin ? Aurez-vous toujours tendance à dire que la société Paratrooper se veut être la société qui vend le plus cher ses produits ?

On croit rêver, non ? J’ai cherché une explication par le biais d’écritures comptables, un investissement sur le marché de l’art ? Quelle est la fiscalité de ce type d’investissement au sein de chaque pays ? Je pourrais vous répondre d’une manière assez technique, mais je pense que cela ne vous intéresse pas…

En tout cas, la vente fut une réussite ! Tout le monde en parle depuis des semaines dans tous les journaux, dans la presse du monde entier ! Et même après cette vente, on y retrouve des articles dans « Le Figaro, Le Monde et Le Point… »

Vous connaissez tous les prix, je ne vais pas revenir dessus. Je vous citerai juste une jeep Willys à 77.000 €, un side-car allemand à 130.000 €… Ou encore une borne de la liberté à………9.750 €…. A-t-on besoin d’en écrire plus ? La magie a opéré. Vous montez un musée, vous écrivez une page de l’histoire, vous pleurez, vous communiquez et vous vendez, c’est ce que l’on peut appeler une bulle spéculative.

Mais c’est de bonne guerre, nous n’en dirons pas plus, la vie de ce musée aura été un peu celle d’un volcan d’Auvergne… Un musée s’éteint, un être s’éveil…

CATZ 1

CATZ 2